Afrique : Le pape dénonce une “mentalité colonialiste” de la communauté internationale

“La ville de Kinshasa profondément chrétienne a le privilège de recevoir la visite de sa Sainteté le Pape François” (Gentiny Ngobila)
“La ville de Kinshasa profondément chrétienne a le privilège de recevoir la visite de sa Sainteté le Pape François” (Gentiny Ngobila)

En 1992, lors d’un voyage à Gorée, au Sénégal, Jean-Paul II condamnait la mise en esclavage des Africains en particuliers. Trente ans plus tard, dans une interview exclusive accordée à l’Associated Press au Vatican, le pape François dénonce une “mentalité colonialiste” de la communauté internationale envers l’Afrique.

” Il y a une réalité historique, géographique. En italien, on dit : “Africa va fruttata”, c’est-à-dire que l’Afrique est destinée à être exploitée. Et c’est une sorte de mentalité colonialiste qui demeure : dire que les Africains sont une tribu, qu’ils sont noirs, qu’ils sont ceci ou cela, sont autant de qualificatifs réducteurs. Le problème vient de notre attitude et de leur manque de courage à assumer pleinement leur indépendance“, a dit le souverain pontife.

Apprendre de l’autre et échanger, c’est dans cette énergie que François veut arriver en terre africaine la semaine prochaine.

C’est tout un processus, un processus culturel aussi, qu’il faut accompagner. Nous ne pouvons pas aller en Afrique en pointant du doigt. Non, nous devons écouter leur culture, dialoguer, apprendre, parler et promouvoir. C’est une culture fascinante“, a ajouté le pape François.

Le pape François doit arriver dans la capitale congolaise Kinshasa le 31 janvier pour une visite de trois jours. Il se rendra ensuite au Soudan du Sud.

mm
A propos CARMEN FEVILIYE 812 Articles
Juriste d’affaires Ohada / Journaliste-Communicant/ Secrétaire Générale de l'Union de la Presse Francophone - UPF section France